L'as-tu bien regardé

le ciel

du temps de ton vivant ?

Il a fallu que tu tombes

guerrier, soldat, Sapiens !

Il a fallu que tu rampes

que tu traînes ta carcasse

que les balles te retournent

comme un petit scarabée !

Pour qu'à la fin

tu le vois

ce ciel

ce ciel nu entre les arbres.

CCO

juillet 2008