A partir de plus de 100 mots offerts par mes amis, j'ai pu créer, grâce à eux et pour eux, cette petite histoire ...

Sheitan, louve bleue,

Blottie dans les étoiles

Applaudit le monde

Elle murmura

Dans les ténèbres

Le fiel obscur

des songes

Babel,

De guerre choisie revenu

Parfait fantôme de Satan

Creusa dans le croissant que formait l’iris étrange

Des pinceaux de mille lunes

L’artiste

Ebahi de souffrance

A l’aura invincible

Du  passeur sombre de vie

Au catharsis des foules obligatoires

Supplia  Pégase

De l’envahir de lumière

Sur la toile

Noire d’un étang

Ecorché de roseaux damnés

L’apparition d’une âme

A la beauté déchirée.

L’émanation d’un souffle

De vie

Le fit rêver

D’un enfer sans ombres

L’île ainsi amputée de vagues mornes

Forma du tableau un calice

Exutoire de l’amertume de Babel

Qui pris de remords de tant de guerres

Initia sa main

A la compréhension des hommes.

Il demanda à Pégase

De rejoindre Sheitan

De glisser dans l’au-delà de son cœur malade

Le chant d’un oiseau

La musique des ruisseaux

Sheitan,

De ses yeux crevés

Saigna la solitude du cheval

Ecorcha l’esprit impossible des vagues

Arracha dans la brume le rêve des fous

Pour y élire l’amour

Une échelle d’huile

Enterrée de cercles mordorés

Gravit le tableau

Semblable au gâteau

Méditant le regard de l’affamé

Au centre noir de l’iris

Le clair obscur du guerrier échangea la mort

Contre pénitence de vie

La pluie envoûtée

ô vertige étiré du  sang  du poète

Se tordit de plaisir

Etira les plis froids de sa chair

Pour l’accueillir au puits de son sommeil

Au pays des Centaures

Elevés du soupir des Justes

La joie

Filante

Des crinières contemplées

Sheitan, Babel, Pégase

Voltigeurs des âmes mortes

Elisent le plaisir des ondes

Supplient les songes usurpés

Creusent

Baillent

Aspirent

Décident

Vident

                  La terre sans âme.

Au pays des Centaures

Ruisselle la paix

Aimer  est une mer

Où les humains plongent

Dansent

Alanguis de néant.

Corinne Cornec Orieska,

Le 17 dec 2010

Avec les mots de chacun sur FB,

tous droits réservés aux auteurs, écrit et mis en forme par corinne cornec orieska