08 avril 2007

"Grains de lune", disponible tout de suite ici : http://www.ouaknine.fr/nouveautes.htm

Bonjour à toutes et tous, voici mon troisième livre édité aux éditions J. Ouaknine ; je n'écris pas pour être éditée, ce n'est pas un but en soi ; je n'ai pas de but, simplement écrire, écrire ... déposer ce qui "doit" l'être en quelques sortes L'édition, ça me permet aujourd'hui de rendre disponible des textes que peut-être mes amis d'écriture souhaitent découvrir, par solidarité et / ou  par plaisir peut-être ; mais aussi rendre mes écrits disponibles à des inconnus, des lecteurs de tous horizons, tout... [Lire la suite]
Posté par corinne cornec à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2007

Existence

La paume de mes nuits n'est pas assez largement ouverte J'ai les yeux sales d'avoir trop vu les murs sont blancs les ombres grises s'allongent aux pieds des gens qui passent Le temps de vivre
Posté par corinne cornec à 18:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 mars 2007

Brumes

Entrelacs de nos brumes s'étendent au gré de l'air inspiré Chaque goutte de cendre caresse le fond d'un cendrier Brûlure molle du vent ... dans ce bar . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2007

Aube

... à compter de ce désordre de l'attraction du jour à me laisser entendre que la vie bat mon vide à l'intérieur du monde ... Le ciel est bleu autrement. 30/03/2007 corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 11:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2007

Je vis

Le jour est putride. Dans la torpeur du monde aucune bouche n'aura l'haleine de ce silence où je vis ... . corinne cornec orieska mars 2007
Posté par corinne cornec à 16:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 février 2007

Cendre la nuit

Regarde ces iris au fond de toi ils me caressent ils sont en fleurs Ces pas laissés dans le sable de ma vie les vois-tu disparaître ? J'accroche au vent des nébuleuses Vois comme les étoiles cendrent la nuit . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 13:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 février 2007

Intérieur-nuit

Que la terre me prenne qu'elle me poussiérise violemment entièrement lentement dans un souffle de toi. corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2007

Mon amour

La pluie frappera nos visages nous ne sentirons ni la douleur ni le froid ni la nuit Dans le silence des mots les vagues de fleurs sous nos corps endoloris Je te dirais que rien d'autre n'a de sens que tes lèvres douces et tes yeux seuls à me recevoir vraiment ... . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 21:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 février 2007

Nervures du vent

L'hiver creuse seul l'antre du jour Innocente gerçure habille d'ions les déserts et la neige Rêve oublieux de nos étés ... . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2007

Philosophie de la folie ?

Les éléments rencontrés au hasard des lunes ; des gens ventriloques, appétits en flammes, estompent les rideaux solaires ... Ebauche de la folie pure ... lisière des communautés de ... communes : terme rapproché de solitudes Glissements d'instincts . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 21:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]