17 juillet 2009

Et puis, la douce esquisse de ses lèvres dans le fouillis de mes papiers de chairs . cco 17/07/2009
Posté par corinne cornec à 21:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 octobre 2008

Je marche le long des nuits. L'angle d'une étoile m'intrigue. Dans sa lumière douce, j'ose entrer le coeur béant. L'âme existe et rejoint en silence l'autre soi. . CCO 09/10/2008
Posté par corinne cornec à 21:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2008

Je marche le long du vide. Je croise un homme qui me dit que la vie vaut mieux que le Néant. La nuit est douce aujourd'hui et l'âme riche de l'absence de douleur. . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 21:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 février 2008

haïku du bord de mer

Douce salaison des yeux la mer azurée flotte la désespérance . corinne cornec orieska Février 2008
Posté par corinne cornec à 19:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 janvier 2008

chemins d'ivresses

Que saurais-je de demain L’ultime ivresse de l’instant ? Que saurais-je des fleuves qui coulent l’eau Jamais la même ? Que saurais-je du vent Que saurais-je du sable, de la dune De ces déserts qui me construisent au fond des yeux ? Que saurais-je du printemps Des floraisons intimes Que saurais-je de toi Du chagrin des joies perdues ou offertes Que saurais-je de la nuit, d’une étoile ou du néant Que saurais-je de la lune De ses éclats de terre silencieux Que... [Lire la suite]
Posté par corinne cornec à 22:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 novembre 2007

Oublier ...

Le front perle le temps. Au bord d'un puits l'enfant au masque de silence regarde le fond de l'eau sale qui brûle son ventre. Les uns diront qu'il était fou. les autres qu'il était beau. L'enfant plonge et passe dans les méandres de son ombre qui le boit ... A cet instant il pense "je vais vivre ... enfin " . corinne cornec orieska 12/11/2007
Posté par corinne cornec à 20:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 novembre 2007

Chemin

c'est drôle comme les choses sont et ne reviennent pas
Posté par corinne cornec à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2007

Terre

La terre rongée d’innocentes meurtrissures appelle le vent contre ta chevelure Sur les récifs coralliens de ta peau papillon s’échoue le bord de l’eau Et la brume doucement me traîne et la pluie doucement m’étreint La terre orangée d’hivernales gerçures berce le néant d’infimes grains de lunes Et les récifs coralliens de ta chair ensevelie s’effritent lentement dans l’infime de mes nuits . corinne cornec orieska 10/07/2007
Posté par corinne cornec à 18:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 avril 2007

Soldats en rimes

TIENS TOI DROIT MARCHE COMME UNE OIE REGARDE DEVANT TOI BOMBE LE TORSE AGITE TA CROSSE EXHIBE TA FORCE TIRE A VUE VAS-Y C'EST POUR L'ETAT DESCEND-LES TOUS ENFANTS CAFARDS ET LIBELLULES LA MORT EST TA GLOIRE SOLDAT . 22 avril 2007 Corinne Cornec Orieska
Posté par corinne cornec à 19:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2007

Je vis

Le jour est putride. Dans la torpeur du monde aucune bouche n'aura l'haleine de ce silence où je vis ... . corinne cornec orieska mars 2007
Posté par corinne cornec à 16:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]