Quand mes paupières ferment doucement la nuit

quand ces deux feuilles blanches

dessinent le temps de ma vie

Il y a la mer

au-dessous

ces globes bleus

deux îles au fond du rien

Quand sur ma peau

s'étend la cendre du sable

les dunes n'ont d'autre prière

que celle des étoiles à brûler dans le ciel

Il y a la mer

quelque part

ces globes bleus

deux îles au fond du rien

mon néant

Quand dans mes jours

la mort me visite

quand elle me tient et croit me servir

mon coeur ose respirer

du même souffle que le tien

Il y a la mer

au fond de toi

deux globes nus

deux îles au fond de moi

mon amour

.

CCO

extrait de "grains de lune" - ed. Ouaknine