La paume de mes nuits

n'est pas assez

largement ouverte

J'ai les yeux sales

d'avoir trop vu

les murs sont blancs

les ombres grises

s'allongent

aux pieds des gens qui passent

le temps de vivre.

Corinne Cornec Orieska.