Que la terre me prenne

qu'elle me

poussiérise

violemment

entièrement

lentement

dans un souffle de toi.

corinne cornec orieska