17 septembre 2006

Forclusion

Je sarcle le corail de ta peau. . Les rivets de l'automne doucement éclatent la rose acaule brûle déjà. La toile des saisons autrefois préférées se délite . Au souvenir des mots entendus je confie les étoiles ... . corinne cornec orieska
Posté par corinne cornec à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2006

Pourquoi j'écris ? ....

Toujours par email, ou par le biais de simples commentaires, donnez moi votre avis ; pourquoi écrit-on ? pourquoi écrivez-vous ? Pour ma part, vous retrouverez une partie de mes réponses sur le forum du site "alter texto" D'Evelyne André Guidici (coordonnées ci-contre) Extrait : Question d'un écrivain : ... "Par ton, je pense pour ma part plus à la forme qu'au fond, plus à la manière de dire, d'écrire, au rythme de la parole qu'à ce qu'elle véhicule.Et en effet, de par mes lectures, je... [Lire la suite]
Posté par corinne cornec à 14:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 septembre 2006

Vraiment

Je ne sais plus ton beau visage. Quand dans la nuit le rêve appelle ta main entre dans la mienne je me souviens Qu'aurais-je à raconter ? à qui ? qui veut savoir ce qu'on s'est aimé ce qu'on a perdu Je meurs avec le temps qui passe L'amour était plus fort que la mort ? Pardon je l'ai cru vraiment . ... [Lire la suite]
Posté par corinne cornec à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]